Lyon : pourquoi ne pas tester la médecine chinoise ?

Le 21 octobre 2016, par Marie Cartigny

C’est auprès de Natacha Badrov que PressNut News a voulu se renseigner sur la médecine chinoise. D’abord parce qu’elle a fait ses études à Lyon en 2005 à la FLECT, la seule école de formation en médecine traditionnelle chinoise en France agréée par la World Federation of Acupuncture-Moxibustion Societies (W.F.A.S), organisme reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé. Et également parce qu’elle a une approche intéressante de la médecine chinoise. Remontons, avec vous, à l’origine de l’acupuncture , créée par des moines taoïstes méditant toute leur vie dans les montagnes, il y a des milliers d’années, grâce à cette thérapeute lyonnaise.

Praticienne en Acupuncture, Shiatsu et Chi Nei Tsang, l’approche de Natacha Badrov est la prise en charge globale de la personne : « Nous savons tous que nos problèmes de santé affectent le plus souvent notre psychisme et, de leurs côtés, nos émotions, nos sentiments et certaines de nos attitudes envers la vie génèrent à leur tour des maux physiques. Il s’agit de faire le lien entre le psychique et le physique et donc d’avoir une approche holistique. »

Cette approche holistique n’est pas sans rappeler les principes du Taoïsme auxquels a été formée Natacha Badrov par le moine Man Yan Hor, expert en méditation chinoise (Chi Kong : « Chemise de Fer », « Orbite Microcosmique », « Sourire Intérieur de l’Énergie Curative », « Tao Yin ») et précurseur d’un autre style d’acupuncture. Par ailleurs, c’est auprès de lui que la thérapeute en médecine chinoise a pu perfectionner sa formation en Chi Nei Tsang, qui signifie littéralement « travailler l’énergie des organes internes » ou « transformation de l’énergie des organes internes ». Le Chi Nei Tsang est une approche holistique du massage originaire de la vieille Chine Taoïste. Il consiste en un massage à la fois doux et profond du nombril et des organes du ventre. Il constitue un moyen puissant pour dissoudre les énergies négatives qui se sont accumulées au fil des années dans les différents organes du corps. Ces mauvaises énergies peuvent se manifester dans le corps sous forme de pathologies qui peuvent toucher le physique, le mental et l’émotionnel. De par son approche holistique, le Chi Nei Tsang va à la source des problèmes, y compris en apportant des réponses aux maladies psychosomatiques.

Natacha Badrov pratique ce soin thérapeutique en même temps que l’Acupuncture ou que le Shiatsu (ou « pression du doigt ») : deux branches de la médecine chinoise auxquelles elle a été formée dès 2005. Ainsi, explique t-elle son parcours : « J’ai commencé à mettre un pied dans la médecine chinoise à travers le Shiatsu. Je me suis formée en Shiatsu pendant 3 ans. Suite à cela, j’ai poursuivi pendant 5 ans des études en médecine chinoise, plus précisément en acupuncture. Le Shiatsu étant une technique issue de la médecine chinoise, se former en acupuncture était une continuité ainsi que la pratique du Tui Na, le massage thérapeutique chinois et la diététique chinoise. »

La complémentarité des différentes techniques issues de la médecine chinoise

Toujours avec le souci d’aborder la médecine dans une approche globale de la personne, Natacha Badrov associe tous ces « outils » ( Shiatsu, Acupuncture, Chi Nei Tsang, méditation…) afin de permettre aux patients de retrouver un bien être physique et psychologique, une meilleure santé, une meilleure connaissance de soi ou tout simplement un mieux-être.

Quand nous regardons un peu de près les méthodes et les bienfaits de chaque soin, nous pouvons retrouver, nous béotiens, beaucoup de choses qui se ressemblent. « Par exemple, explique la thérapeute, dans ma pratique, dans une même séance, je peux utiliser plusieurs soins. Je peux utiliser des ventouses, je peux utiliser quelques techniques manuelles et terminer par de l’Acupuncture. Une séance peut durer entre 45 minutes et une heure et demie. Il y a toujours une phase de discussion pour essayer de comprendre la personne, son histoire, sans faire de psychologie. En Chi Nei Tsang, poursuit Natacha Badrov, une sorte de puissance dans les mains peut être beaucoup plus efficace que les aiguilles d’acupuncteurs. Il y a vraiment un contact direct entre la main qui va soigner et le sujet. Cela peut être le cas en Shiatsu et en Tui Na car le contact est permanent, il n’y a donc plus d’intermédiaire entre le thérapeute et le patient. L’énergie peut passer directement du thérapeute à la personne. Le thérapeute étant lui-même dans une posture d’alignement, conscient de l’énergie du ciel et de la terre, il travaille directement avec ces énergies et il les transmet directement à son patient. Cette technique peut être, par exemple, beaucoup plus rapide et beaucoup plus efficace qu’une séance d’acupuncture. »

Le choix des techniques qui vont être utilisées pour une personne n’est pas mathématique, il est de l’ordre du ressenti. Les trois techniques vont apporter un bonheur physique, psychologique et émotionnel. Pour conclure, Natacha Badrov fait sien ce vieil adage : « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement.»

Suivez PressNut News sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l’application Telegram sur n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».