L’hôtel Royal Evian rejoint l’élite grâce au label « Palace »

Le 07 novembre 2016, par Marie Cartigny

Dans une annonce faite par Matthias Fekl, le Secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger, l’hôtel Royal Évian reçoit cette année la plus haute distinction dans la catégorie 5 étoiles en devenant l’un des 23 palaces distingués de France.

« C’est un grand honneur que l’Hôtel Royal Évian reçoive le label officiel « Palace », déclare Laurent Roussin, Directeur Général de l’établissement. « Nous avons depuis longtemps le sentiment qu’il est un symbole de la véritable hôtellerie 5 étoiles. Aujourd’hui nous sommes fiers que la France salue nos engagements et récompense le travail de notre formidable équipe. C’est à ce mélange subtil de sophistication décontractée et de luxe total, qui répond aux exigences des voyageurs les plus avertis, que l’Hôtel Royal Évian doit cette prestigieuse distinction. »

Inauguré en 1909, le Royal Évian rouvre ses portes en 2015 après 24 mois d’une rénovation historique confiée à François Champsaur, architecte d’intérieur, et à François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques. L’Hôtel Royal allie désormais le charme de la Belle Époque française à l’élégance du design contemporain. Une tradition historique incarnée par un nouveau visage qui invite à repenser les critères qui confèrent à un hôtel 5 étoiles une dimension à part.

Le luxe à la française

Avec son emplacement exceptionnel (situé au cœur de l’Évian Resort, à Evian-les-Bains, au bord du lac Léman et au pied des Alpes), son passé chargé d’histoire (tout au long du XXème siècle, têtes couronnées, stars de cinéma ou du monde de la musique, et hommes politiques venus des quatre coins du monde s’y sont succédés), son spa de renommée internationale, son restaurant gastronomique et ses 7 suites exceptionnelles privatives avec terrasses dont la vue panoramique sur le lac et les Alpes atteint des sommets, l’Hôtel Royal Évian offre au client tout ce qu’il peut espérer.

Membre de la prestigieuse collection Leading Hotels of the World qui réunit plus de 400 hôtels, resorts et spas indépendants parmi les plus luxueux et singuliers au monde, l’Hôtel Royal Évian fait également partie du programme Virtuoso, le prestigieux cercle d’agences de voyage de luxe qui met en relation les voyageurs avec quelques 2000 adresses parmi les plus exclusives au monde. Destination de villégiature unique dans un environnement naturel exceptionnel, au bord du lac Léman, le plus grand lac d’Europe Occidentale, l’Hôtel Royal Évian signe une interprétation raffinée et contemporaine du luxe intemporel à la Française à l’échelle mondiale.

L’ Auvergne représentée au Salon International du Patrimoine Culturel

Le 04 novembre 2016, par Marie Cartigny

La 22ème édition du Salon International du Patrimoine Culturel a ouvert ses portes au Carrousel du Louvre hier et ce jusqu’au 6 novembre 2016 sous la nouvelle thématique des « chantiers remarquables du patrimoine ». Le Salon révèle une nouvelle fois la richesse historique des territoires français et étrangers, qui font intervenir de multiples savoirs-faire. De la réfection des toitures jusqu’à la réédition des sols, les techniques et matériaux sont poussés jusqu’à l’excellence, au cœur de bâtiments anciens ou plus récents. Ce Salon est l’occasion pour PressNut News de nous entretenir avec François Pouraud, président de l’entreprise Louis Geneste, implantée en Auvergne. Vous pourrez le rencontrer sur le Salon, salle Le Notre, à l’emplacement G27…

Louis Geneste restaure depuis 1866 le patrimoine bâti. Cette illustre entreprise existe depuis 150 ans et son savoir-faire se passait de génération en génération au sein de la famille Geneste jusqu’à ce que François Pouraud reprenne le flambeau depuis une douzaine d’années, parce qu’il n’y avait pas de successeur familial. François Pouraud a donc racheté l’entreprise il y a douze ans et est très fier de mentionner qu’il s’agit d’une entreprise indépendante : « c’est une entreprise familiale avec des capitaux privés », souligne le président. Ce qui constitue en soi, une rareté.

Les travaux de l’entreprise Louis Geneste mettent en avant l’excellence et la singularité du savoir-faire de restauration des lieux, qu’ils soient publics ou privés. Les chantiers terminés mêlent avec talent, respect de la tradition et volonté de repousser les limites de la technicité : ainsi, Louis Geneste s’est fait un nom dès la création de l’entreprise en réalisant les flèches de la cathédrale de Clermont-Ferrand.

«  Depuis 150 ans, nous intervenons en maçonnerie pierre de taille et désormais en charpente et couverture sur le bâti ancien avec la qualification Monument Historique. Nous sommes à peu près une centaine de personnes et nous sommes basés principalement en Auvergne avec une antenne parisienne. », poursuit François Pouraud. Parmi les 100 personnes, il y a les tailleurs de pierre-sculpteurs, des maçons traditionnels qui savent monter de la pierre, faire des enduits, mais aussi des charpentiers bois ou encore des couvreurs qui ne travaillent que sur des méthodes traditionnelles.

L’entreprise Louis Geneste fait du sur-mesure à la main

François Pouraud a un atelier de sculpture de pierre qui fabrique des statuaires de jardin, fontaines ou sculptures ornementales qu’il exporte. Cet atelier est basé à Cellule, à côté de Riom, au Nord de Clermont-Ferrand. Cinq personnes travaillent dans cet atelier de sur-mesure. « Nous essayons d’aller chercher de nouveaux territoires pour vendre notre savoir-faire artisanal français. Nous n’avons pas d’endroit spécifique, nous vendons à des propriétaires privés et à des propriétés privées aux États-Unis. », explique le chef d’entreprise.

Fidèle aux méthodes traditionnelles, l’entreprise Louis Geneste n’est pas mécanisée : « nous achetons du bois, nous le débitons et nous le façonnons : tout est fait à la main. De la même manière, je n’ai pas de machines numériques pour usiner les pierres : nous faisons tout à la main, nous dessinons, nous produisons et nous achetons la matière. De même pour les couvertures : nous faisons du zinc, du plomb et tout cela est fait sur-mesure. Nous sommes des transformateurs de matière mais pas par des machines mais par des mains. Il n’y a pas de lien entre le dessin et la machine. C’est un vrai savoir-faire, on y tient et la beauté de l’œuvre tient parce qu’il y a un geste qui a accompli l’ouvrage sinon on se positionne au niveau de la mécanique et on perd tout savoir-faire. » Chaque œuvre est donc unique.

Pour conclure, François Pouraud regrette « le déficit d’accompagnement de l’artisanat par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Celle-ci est représentée faiblement en terme d’entreprises. La région n’est pas très active par rapport à l’accompagnement des entreprises à la différence de la région Centre qui, elle, est hyper dynamique… »

Lyon : Journées de l’Économie, les 8, 9 et 10 novembre 2016

Le 19 octobre 2016, par Thomas Fauveau

Les Journées de l’Économie se proposent de présenter une véritable pédagogie de l’économie afin de permettre à tous une meilleure appréhension des mécanismes économiques. L’événement se déroulera dans le centre de Lyon, dans des lieux faciles d’accès par les transports en commun.

L’économie en tant que discipline souffre d’un manque de compréhension, de diffusion ainsi que d’accessibilité. Un sondage mené par la Banque de France et TNS Sofres montre que 87% des français jugent leurs connaissances en économie moyennes, voire faibles. Malgré cela, le sujet est jugé intéressant pour plus de la moitié des Français. Par exemple, 80% d’entre eux pensent que l’économie devrait avoir une place plus importante au sein de l’enseignement. Il existe donc une demande forte pour une meilleure information en la matière.

3 jours de débats

Environ 200 experts, économistes de renom, personnalités politiques et syndicales, dirigeants d’entreprises, se retrouveront tout au long de cette nouvelle édition des Journées de l’économie. Journées durant lesquelles se dérouleront une cinquantaine de conférences. Nous pouvons déjà noter la présence de Louis Gallois, Laurent Fiard, Benoit Hamon, Jean-Claude Mailly, Arnaud Montebourg, Christian Sautter, Jean Tirole ou encore Najat Vallaud-Belkacem pour n’en citer que quelques-uns.

40 000 personnes attendues

Comme le soulignent les organisateurs : « L’Europe est fragilisée, les sociétés se fragmentent. Le progrès technique est incertain, la mondialisation ralentit, l’organisation du travail est également à réinventer. Les territoires sont aussi devenus des acteurs incontestables du changement. L’économie collaborative dans sa diversité ouvre de nouvelles perspectives. Les mouvements sociaux révèlent la nécessité de repenser les formes actuelles de gouvernance tandis que le défi environnemental s’impose dans les choix que nous devons faire. A tous les niveaux de l’économie, c’est la grande mise à jour ! »

Gratuites et ouvertes à tous, ces Journées de l’Économie 2016 s’articuleront autour de conférences-débats sur des sujets aussi divers que variés. « Quel Avenir pour l’Union européenne ? », « La Chine a-t-elle fini ses 30 glorieuses ? », « Les rouages économiques des groupes djihadistes », « La fin des paradis fiscaux » ou bien « Le mythe du plein-emploi ». Autant de sujets qui s’annoncent passionnants.

Pour les informations pratiques, rendez-vous sur le site des Journées de l’Economie.

Suivez PressNut News sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes. Afin de recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l’application Telegram sur n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur, puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Clermont-Ferrand : 3ème édition du TEDx le 22 octobre

Le 11 octobre 2016, par Thomas Fauveau

Le 22 octobre 2016, la 3ème édition de la conférence TEDxClermont propose d’élargir les champs des possibles. Une douzaine d’intervenants viendront présenter à l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand des idées qui méritent d’être diffusées, de nouveaux points de vue sur les sciences, les technologies, les arts, les enjeux sociaux, humains et économiques ou des interventions “HORS-CHAMPS” !

Un accès élargi à la conférence

Organisé de manière totalement bénévole, TEDxClermont s’ouvre cette année au plus grand nombre. La conférence filmée sur la scène de l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand sera retransmise en direct live dans de nombreux lieux physiques de la région, et dans plusieurs communautés francophones et francophiles dans le monde. L’accès aux retransmissions dans les lieux tiers sera gratuit afin de favoriser le partage avec le plus grand nombre et initier les discussions autour des sujets traités. Créer un lieu tiers est possible gratuitement après inscription auprès de TEDxClermont.

A propos de TED

Depuis 1984, les conférences TED (T pour Technology, E pour Entertainment & D pour Design) ont pour objectif de propager les «idées qui méritent d’être diffusées» («ideas worth spreading»). Les interventions couvrent de nombreux domaines allant de la science aux arts, en passant par les questions sociales, la technologie, la santé ou les grands enjeux mondiaux. Les intervenants viennent de tous les horizons, mélangeant personnalités publiques (comme Bono, Yann Arthus-Bertrand ou Al Gore), rats de laboratoires et nouveaux venus sur scène, tous porteurs d’idées qui méritent d’être diffusées.

A propos de TEDx

Face au succès des conférences TED, le concept s’est étendu au monde entier dans le cadre du programme TEDx. Depuis 2009, le programme permet à tous ceux qui le souhaitent d’organiser de manière bénévole une conférence TED-like dans leur communauté. Aujourd’hui, le concept a été repris plus de 17 000 fois dans 2 600 villes et 174 pays avec plus de 80 000 interventions disponibles en vidéo sur la chaîne TEDx Talks.

L’événement du 22 octobre affiche déjà complet à l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand, mais vous pouvez encore vous inscrire sur liste d’attente ou réserver sur un « lieu satellite » en vous connectant sur le site de TEDx Clermont.

 

Alliance Française : nouvelle adresse au cœur d’Annecy

Le 05 octobre 2016, par Thomas Fauveau

Pour cette rentrée 2016-2017, plus de 150 000 élèves étaient attendus sur les bancs de l’école dans le département de la Haute-Savoie. Mais cette année, à Annecy, une autre rentrée est possible, avec l’ouverture, au 12, boulevard du Lycée, d’une antenne de L’Alliance Française. Il s’agit de la référence mondiale quant à la promotion de la culture et de la langue françaises, en France et à l’étranger.

La maîtrise de la langue française joue un rôle crucial dans la réussite scolaire et l’insertion professionnelle
 et sociale

Grâce à une offre de cours pertinente (durant la journée ou en cours du soir), sur un mois minimum, avec des effectifs de 12 élèves maximum et 6 salles de classe afin de favoriser une véritable immersion dans la francophonie. Ainsi cette nouvelle adresse est-elle non seulement un centre linguistique adapté à un public éclectique mais aussi un lieu culturel. Un lieu également propice à l’épanouissement de la curiosité au cœur d’Annecy. Apprendre ou mieux maîtriser le français au moyen de méthodes éprouvées tout en 
ouvrant aux beautés intellectuelles du patrimoine français, voilà les missions de L’Alliance Française d’Annecy. Des missions chères à la Fondation Alliance française, qui chapeaute l’ensemble
 des Alliances Françaises dans le monde. Elle assurera également l’accueil d’étudiants étrangers au sein de familles volontaires. Galerie d’art, espace d’expression personnelle (cours de chant), voyage scolaire sont autant de portes d’accès privilégiées à la culture francophone.

L’équipe annécienne

Françoise Michel, directrice adjointe, grande voyageuse et forte d’une longue expérience de vie professionnelle à l’étranger.
Patricia Liebaux, présidente et actuelle proviseure du lycée Mme De-Staël de Saint- Julien, férue d’art ainsi que de littérature.
André Germi, vice-président, ancien maire de commune et ancien proviseur de lycée en France et à l’étranger.

En savoir plus sur
 L’Alliance française Annecy: Ici

L’Alliance Française en chiffres
• C’est en Amérique latine et Caraïbes que L’Alliance Française compte le plus grand nombre d’élèves. 167 000 étudiants sont comptabilisés pour 204 Alliances françaises dans 33 pays.
• En Europe, L’Alliance française a ouvert 255 antennes dans 33 pays et dispense son enseignement à 86 000 étudiants.

Fête des Voisins au travail en Auvergne Rhône-Alpes

Le 04 octobre 2016, par Thomas Fauveau

La 4e édition de la « Fête des Voisins au travail » se déroulera jeudi 6 octobre prochain partout en France. C’est le premier événement national de convivialité au travail. Plusieurs entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes participeront à cet événement grand public qui a pour vocation de rassembler autour d’un petit déjeuner, d’un pot ou d’un buffet les collaborateurs d’une même entreprise ou d’entreprises voisines. Que l’on soit une entreprise d’envergure nationale ou internationale, une PME, un commerce, une administration, c’est un moment simple et convivial privilégiant l’échange et le partage sur son lieu de travail.

Depuis 17 ans la  La Fête des Voisins  rapproche les habitants d’un même quartier ainsi que d’un même immeuble. Ceci pour créer du lien social, développer la convivialité afin de rompre l’anonymat et l’isolement. Mais aussi développer du lien social de proximité.

Une success story (36 pays dans le monde et 20 millions de participants)

La Fête des Voisins  investi le monde de l’entreprise avec pour objectif de contribuer au bien-­être au travail. A l’heure où le management est interrogé sur sa capacité à motiver les ressources humaines, cette fête est unique. Elle consiste de façon simple et spontanée, à inviter les collaborateurs d’une même entreprise. Mais aussi d’entreprises voisines ou partenaires, qui se rencontrent et échangent à l’occasion d’un moment convivial.

« II est urgent d’améliorer les relations humaines dans le monde professionnel, de se rencontrer autour du travail qui représente également un environnement de proximité. C’est aussi l’occasion de se mobiliser autour de l’entreprise, acteur sociétal au service de l’intérêt général. », déclare Atanase Périfan, créateur de la Fête des Voisins au Travail et président de la Fédération Européenne des Solidarités de Proximité.

Plus de 10 000 entreprises sont déjà mobilisées à travers l’Hexagone et près de 400.000 salariés sont également attendus. Le taux de satisfaction est de 86%.

« La Fête des Voisins au Travail » a plusieurs vocations

1- Prolonger sa vocation d’accélérateur ainsi que de lien social au profit de tous,
2- Accompagner et encourager dans l’ancrage territorial toutes les entreprises, créatrices de valeurs et d’inclusion.
3- Répondre à partir d’un événement ponctuel, à un authentique besoin de convivialité mais aussi de lien et de solidarité professionnel,
4- Interpeller chacun sur l’amélioration de son implication solidaire, humaine et durable dans son lieu de travail,
5- Promouvoir et partager les bonnes pratiques auprès du plus grand nombre.

Plus d’informations : ici

SFAM et opérateurs de téléphonie mobile : le vol organisé des consommateurs ? (MAJ)

Le 27 septembre 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info

Alors que le groupe SFAM inaugurait mercredi 27 septembre ses nouveaux locaux à Romans-sur-Isère, la presse ne tarit pas d’éloges sur cette société qui prévoit de doubler ses effectifs d’ici à fin 2016. Son président, Sadri Fegaier, vient même de recevoir le prix de la vision stratégique pour la région Auvergne-Rhone-Alpes. Pour autant, les pratiques commerciales du groupe SFAM sont abondamment dénoncées par les internautes sur les forums d’associations de défense des consommateurs. Petite revue de web.

Pour en avoir fait personnellement l’expérience, je peux affirmer sans me tromper qu’il est extrêmement difficile de se séparer de la SFAM après avoir signé un contrat avec elle pour l’assurance de son téléphone portable. En ce qui me concerne, cette assurance me fut proposée par le biais d’un opérateur de téléphonie mobile à l’occasion d’un renouvellement d’appareil. Le vendeur était avenant, il m’affirmait que mon premier mois d’assurance serait gratuit et que la SFAM allait me rembourser 30 € sur mon achat. En plus il « m’offrait » une magnifique carte baptisée FORIOU qui devait me faire bénéficier de tout plein d’avantages.

En réalité, il faut bien comprendre que dès que vous avez transmis vos coordonnées bancaires à cette société, elle s’empresse de vous enregistrer dans ses fichiers pour mieux vous faire cracher au bassinet. La SFAM me fait un peu penser au bout collant de sparadrap dont le capitaine Haddock tente désespérément de se débarrasser à bord d’un avion dans L‘Affaire Tournesol. Ce n’est qu’après plusieurs envois en recommandé et après avoir fait bloquer les prélèvements auprès de ma banque que j’ai réussi enfin à ce que la société d’assurance ne se détourne de ma pauvre personne pour sans doute s’attaquer à quelqu’un d’autre. Ne cherchez pas à joindre le service client de la SFAM, il est bien là, mais surtout pour tenter de vous soutirer le maximum d’informations personnelles (nombre de personnes dans le foyer, nombre de portables, revenus du foyer, etc.)

« les méthodes de cette société sont plus que douteuses »

Tout cela m’a poussé à aller voir un peu ce qu’il se dit à propos de la SFAM sur les forums de défense des consommateurs. Le résultat est loin d’être glorieux. Sur celui de l’UFC-Que Choisir, les sujets concernant la SFAM sont interminables et dénoncent des méthodes à la limite de la crapulerie : abus de confiance, contrats non signés et prélèvements pourtant bien effectués, menaces d’actions collectives en justice… tout y passe ! Les distributeurs indépendants des réseaux Bouygues, SFR ou Orange, en prennent aussi pour leur grade puisque certains sont accusés de signer eux-mêmes les contrats d’adhésions à la SFAM. Sans doute pour empocher de belles commissions.

Même son de cloche sur le site de 60 Millions de Consommateurs, comme le montrent ces quelques messages : « les méthodes de cette société sont plus que douteuses… ainsi que les points de vente qui ne valent pas mieux ! »; « Surtout parlons en autour de nous pour que d’autres personnes ne subissent pas la même mésaventure… » Procédures à rallonge, service client qui promet de rappeler et ne le fait pour ainsi dire jamais, tout semble fait pour décourager l’assuré de faire valoir ses droits. Aussi bien en cas de résiliation qu’en cas de vol effectif de son portable. Bref, vous nous opposerez que nous avons un parti pris et que les forums d’associations de consommateurs sont remplis de gens qui se plaignent… C’est sans doute vrai, en partie, mais il n’en reste pas moins qu’ils offrent un bon reflet de la réalité. Preuve en est que la SFAM y est très attentive : son service qualité est très présent sur ces mêmes forums, et ce depuis des années. Sans pour autant changer de pratiques commerciales… Si la SFAM vient de se voir attribuer le prix de la vision stratégique, elle n’est visiblement pas prête à recevoir celui de l’éthique.

Mise à jour du 3 octobre 2016

La Direction de la Communication Externe de SFR nous précise les points suivants:

« La SFAM n’est absolument pas agréée par SFR et ne l’a jamais été. La seule offre aujourd’hui référencée et agréée par SFR est Chubb, aussi bien pour l’achat que pour la location : Assurance Mobile by Chubb et Assurance Smartphone Forever. Les magasins indépendants du réseau SFR étant libres de vendre les assurances de leur choix, certains ont donc pu proposer les solutions SFAM. Nous avons connaissance de pratiques parfois douteuses et intervenons lorsqu’il nous est possible de le faire. SFR n’est en aucun cas commissionné sur la vente de solutions d’assurance pour mobiles SFAM. »

Clermont-Ferrand : Décès de Guy Michelin à l’âge de 95 ans

Guy Michelin est décédé samedi dernier 17 septembre à Clermont-Ferrand. Les obsèques ont été célébrées mercredi.

Guy Michelin était le petit-fils d’André Michelin, fondateur de la célèbre manufacture de pneumatiques auvergnate, numéro 1 mondial dans son secteur. Diplômé de l’école d’ingénieurs de Purpan, près de Toulouse, Guy Michelin exerçait la profession d’agriculteur. Il était le président d’honneur de la chorale de Veyre-Monton qui a chanté durant ses obsèques. Aux beaux jours, Guy Michelin se promenait souvent à travers l’Auvergne au volant de sa Ford T des années 1920.

Michelin a développé une large gamme de produits vendus en France pour les voitures, 4×4 et camionnettes, les Poids-Lourds, les engins de génie civil, les tracteurs et engins agricoles, les deux-roues et même les avions. L’aide à la mobilité passe aussi par une forte présence dans les cartes et guides, avec notamment le célèbre guide Michelin. En France, plus de 23 000 personnes travaillent dans l’entreprise.

Bon plan vacances : offrez-vous un voiturier pour un départ depuis Lyon Saint-Exupéry

Le 17 juin 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info

Crée en octobre 2013 par Manoël Roy, Jonathan Grandperrin, Charles Raymond et Thomas de Longvilliers, Ector est le leader français du voiturier-parking, avec plus de 40 000 jours de stationnement vendus depuis son lancement. Ouvert depuis l’automne 2015 à la gare de Lyon en plus des aéroports Parisiens, le service s’est étendu à Lyon Saint-Exupéry et à Nice Côte d’Azur.

quelques chiffres

En 2015, plus de 169 millions de passagers sont passés dans les aéroports français et 2 milliards de voyageurs ont emprunté les gares SNCF. Les préparatifs liés à l’organisation du voyage et au transport peuvent être source d’anxiété. D’après une étude de l’association prévention routière réalisée en 2015, plus d’1 français sur 4 est stressé au volant : 33% a notamment peur d’être en retard.

Une recette simple et efficace

En quelques clics seulement, vous pouvez réserver votre voiturier à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Avec Ector, vous déposez et récupérez votre véhicule directement au dépose-minute. Une fois prise en charge par un voiturier, votre voiture est stationnée dans un parking partenaire situé à proximité. Et les prix sont compétitifs : comptez 50€ pour un week-end de 4 jours et 100€ pour une semaine de stationnement.

Le principe ?

L’automobiliste réserve son voiturier avec stationnement au plus tard 1 h avant son arrivée à la gare ou l’aéroport via l’application mobile ou le site web. Il confie son véhicule au dépose-minute à un voiturier qui la stationne dans un parking surveillé 24h/24, pendant toute la durée de son séjour.

La voiture est ensuite restituée au propriétaire à son retour également au dépose-minute.
Le service est disponible uniquement sur réservation, et inclut le stationnement avec une assurance tous risques. Ector propose également des services additionnels comme le nettoyage, le plein d’essence ou encore la révision du véhicule.

A propos de la start-up

La start-up française Ector est présente dans les aéroports et gares de Paris, les aéroports de Nice Côte d’Azur, Toulouse, Nantes et Lyon Saint-Exupéry. La start-up qui vise une présence nationale à grande échelle ainsi qu’une présence à l’internationale dans un futur proche avec notamment des ouvertures prévues à Bruxelles et Genève, emploie environ 50 voituriers (indépendants ou sous contrat de travail).

 

Lyon : une application de covoiturage pensée pour la ville et ses environs

Le 14 juin 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info

Le covoiturage, popularisé par certains sites internet et applications mobiles, a su séduire les Français, qui le pratiquent de plus en plus fréquemment. Les zones urbaines semblent toutefois moins touchées par ce phénomène. Eric Cointet, persuadé que l’auto-stop est plus adapté aux villes que le covoiturage, a créé « Autostop », une application innovante qui remet ce mode de transport au goût du jour, en faisant profiter les utilisateurs des avancées de la technologie mobile.

Les limites du covoiturage

Ces dernières années ont été marquées, dans le domaine du transport de personnes, par une véritable explosion de l’économie de partage, notamment sous la forme du covoiturage. Très friands de ce système de transport, les Français l’utilisent souvent pour faire de longs trajets ou pour se rendre d’une ville à l’autre. En revanche, le covoiturage semble peu adapté aux zones urbaines.

Pour pallier ce problème, Eric Cointet a eu l’idée de revisiter une pratique bien plus ancienne : l’autostop, qui selon lui, est l’alternative idéale au covoiturage.

Il a donc décidé de concevoir une application qui, grâce à la technologie de la géolocalisation, permet aux automobilistes et aux piétons de bénéficier de tous les avantages de l’autostop sans en avoir les inconvénients.

L’autostop 2.0

L’application Autostop est une plateforme de mise en relation des conducteurs avec les auto-stoppeurs, qui peuvent ainsi facilement partager leurs trajets. Le prix du trajet est fixé par le chauffeur, qui peut également décider de l’offrir à son passager.

Le site Autostop-France.fr propose un tarif de base de 5 euros pour un trajet d’une dizaine de kilomètres.

Les auto-stoppeurs peuvent savoir, grâce à la géolocalisation en temps réel, quels sont les automobilistes les plus proches de l’endroit où ils se trouvent et qui se rendent à la destination de leur choix.

En un clic, un conducteur peut passer au statut « piéton », et vice versa. Après chaque trajet, il est possible de donner une note et de laisser un commentaire sur le profil du conducteur ou de l’auto-stoppeur. Autostop dispose par ailleurs d’une fonctionnalité « favoris », qui permet aux utilisateurs d’enregistrer et de gérer leurs adresses favorites dans leur espace personnel.

Les avantages d’Autostop

Autostop présente de nombreux avantages, aussi bien pour ses utilisateurs que pour la ville et la planète.

Eric Cointet explique « Essence, péage, stationnement, contravention : les aspects économiques arrivent en tête des avantages reconnus au covoiturage. Plus le taux de regroupement est élevé, plus grandes sont les économies. »

L’économie de partage

Le service Autostop est bâti sur l’idée de l’économie de partage, qui a le vent en poupe dans le domaine du transport. Le partage est en effet une façon simple et efficace de faire un geste pour la planète.

Lorsque l’on sait qu’une voiture émet en moyenne deux à trois tonnes de CO2 par an et que plus de 90 % des automobilistes voyagent seuls dans leur véhicule pour se rendre à leur travail, le covoiturage et l’autostop sont des solutions idéales.

Eric Cointet conclut : « Grâce aux nouvelles technologies, et notamment à la géolocalisation, l’avenir est entre nos mains : Autostop est un geste simple qui permet de changer nos habitudes et d’agir pour la planète. A chaque fois qu’un piéton utilise l’application Autostop au lieu de prendre sa voiture, il élimine une voiture du trafic et contribue au respect de l’environnement. Le covoiturage est également intéressant sur le plan humain ; il permet de faire des rencontres, et de rendre les trajets plus agréables et conviviaux. »