Le sport reste une des premières résolutions de la région Auvergne Rhône Alpes !

Le 03 janvier 2017, par Marie Cartigny

Le sport reste une des premières résolutions de la région Auvergne Rhône Alpes ! Nouveauté 2017 : cette année ce baromètre est disponible au national et également au régional de façon à pouvoir être encore plus précis et mieux connaître la région Auvergne Rhône Alpes. Pour l’année 2017 qui s’ouvre, la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) révèle ainsi que les Français tendent à se tourner vers des valeurs essentielles, articulées autour du développement personnel, du partage et du lien avec leurs amis et leur famille.

Le sport, toujours dans le trio de tête des priorités des Français en 2017 !

Pour l’année qui s’ouvre, l’activité sportive reste dans le peloton de tête des résolutions des Français, et arrive en 3ème place (30%). On remarque cependant des disparités en fonction du sexe et de l’âge. Plus on est jeune, et plus la résolution de faire du sport apparaît comme importante. C’est d’autant plus vrai si on est un homme. En région Auvergne Rhône-Alpes, le fait de passer plus de temps en famille ou entre amis est prioritaire (39%), arrivent ensuite le fait de se réserver de vrais moments de détente (36%) et le fait de faire du sport (27%).
En région Auvergne Rhône-Alpes, les différences entre hommes et femmes sont très notoires :

– La gent masculine investit plus que jamais le fait de faire du sport en 2017 (46%)

– Les femmes, elles, priorisent énormément le fait de se réserver de vrais moments de détente (50%)

Les Français seraient-ils en forme ?

Dans un contexte sociétal particulièrement pesant, l’état de forme physique et moral des Français, reste positif : 41% des personnes interrogées s’estiment en bonne forme et 32% en très bonne forme. Soit 73% des Français qui envisagent leur bonne forme physique et morale selon des curseurs optimistes.

En moyenne, les Français s’attribuent une note de 6,6/10 concernant leur état de forme physique et moral. Les habitants de la région Auvergne Rhône Alpes sont un peu en dessous de la moyenne nationale, ils s’attribuent en effet une note de 6,5/10.

· Les 15/24 ans, tous sexes confondus, sont plus que jamais en forme avec une note de 7,2/10 concernant leur état de forme physique et moral ;

· Les séniors ne sont pas en reste, les 60 ans et plus, tous sexes confondus, s’attribuent une note de 6,8 concernant leur état de forme physique et moral ;

· Pour les femmes entre 25 et 59 ans, le panorama est beaucoup plus contrasté : elles s’attribuent une note moyenne de 6,2.

Françoise Sauvageot, Présidente de la FFEPGV souligne « Le Baromètre Sport-Santé est l’occasion chaque année de conforter notre mission d’intérêt général construite sur une activité physique et sportive pour le plus grand nombre. Nous avons décidé cette année d’approfondir nos connaissances en réalisant 12 éclairages régionaux. Avec comme objectif principal de mieux comprendre les attentes locales pour proposer des activités adaptées aux besoins et aux modes de vie des habitants de ces régions. Un outil pertinent pour notre fédération qui permet ainsi à ses comités départementaux et régionaux, et ses plus de 6 000 clubs d’agir au plus proche des Français. »

Le Gang des lyonnaises, second sur le podium du Raid Saharienne en Équateur

Le 16 novembre 2016, par Marie Cartigny

La deuxième édition du RAID La Saharienne vient de s’achever. Une semaine durant laquelle plus de 50 équipes féminines se sont dépassées dans des épreuves sportives hors normes pour ce type d’aventure. En plein cœur de la jungle équatorienne, les raideuses ont enchainé de nouvelles activités chaque jour dans un cadre exceptionnel. La seconde édition du Raid La Saharienne, qui s’est déroulée du 5 au 13 Novembre 2016 à Loja en Équateur, a été une grande réussite collective, à la fois pour les participantes et pour l’organisation. Cette formidable aventure s’est en effet révélée très enrichissante sur le plan humain et sportif comme sur le plan culturel. Petit tour d’horizon !

Des épreuves dignes des grands raids internationaux

Durant toute la semaine, les raideuses ont enchainé des épreuves de Trail, Run and Bike, VTT Trial, trail de nuit, City raid, parcours du Combatant, course d’orientation… et deux étapes phares : le canoë en eau vive et un trail de montagne avec 1000m de dénivelé positif pour atteindre un point culminant à 3300m. Du jamais vu sur un raid féminin qui a vraiment marqué les esprits et les muscles des participantes. Difficiles et sauvages à la fois, ces cessions ont vraiment apporté le caractère raid aventure à cette édition de la Saharienne.Bruno Pomart, organisateur de l’épreuve commente : « On a su sortir des raids traditionnels en y apportant des nouvelles épreuves, comme le trail de nuit, canoë en eaux vives et le trail de montagne. Pour cela nous avons utilisé tout le terrain de jeu qui était à notre disposition pour calibrer des étapes que nos sahariennes ont appréhendé avec brio jusqu’à cette dernière étape (le trail de 1000m D+) réalisée par la quasi-totalité des coureuses.» Les raideuses ont par ailleurs dû composer avec l’altitude qui leur a demandé plusieurs jours d’adaptation avant de retrouver un souffle normal dans l’effort.

Un cadre exceptionnel

Ultimate Event, l’organisateur de la Saharienne, choisit toujours des destinations nouvelles à faire découvrir à ses raideuses. C’est ainsi que pour cette édition 2016, les candidates ont eu le plaisir de découvrir l’Équateur et plus précisément la province de Loja. Une végétation dense, une température idéale, des dénivelés à n’en plus finir et des points de vue à couper le souffle. Côté campement, c’est dans la base militaire de Loja, que toutes les équipes de la Saharienne ont installé leur bivouac. Toujours dans l’esprit du raid La Saharienne, la solidarité et la découverte à travers l’épreuve du City Raid et les visites des écoles traditionnelles ont permis aux sahariennes de s’imprégner de la vie locale. De quoi vivre une aventure incroyable dans un environnement complètement dépaysant.

Les grandes gagnantes

Depuis le début de l’aventure, une demi-douzaine d’équipes se sont bataillées pour le podium. Plus fortes sur certaines épreuves que d’autres, les raideuses, toutes issues d’horizons différents, ont ainsi pu mettre leurs compétences à rude épreuve. C’est sur la dernière étape que le podium s’est joué. Alors que les 2 premières équipes étaient assez sûres d’être sur le podium (« Police Europa » et « Le Gang des Lyonnaises » , la troisième place s’est déterminée entre 3 équipes « BernasCOM », « Africa Run », « Planet Aventurières » .
1. Police Europa : 8 : 10 : 15
2. Le Gang des Lyonnaises : 8 : 12 : 15
3. Planet Aventurières : 8 : 25 : 55
4. Africa Run : 8 : 34 :14 5.
5. BernasCOM : 8 : 45 :35

Un staff imposant

Plus de 50 personnes ont été réquisitionnées pour assurer le bon déroulement du séjour : Staff médical, logistique, ravito, prod photo, vidéo. Cela a permis d’utiliser un dispositif novateur avec le Facebook Live, diffusé grâce à une réelle équipe média avec station de montage, régie et post prod… Un dispositif qui a vraiment permis d’assurer une belle visibilité à l’événement.

La course la plus colorée au monde à Clermont-Ferrand le 2 octobre 2016

Le 26 septembre 2016, par Marie Cartigny

Prenez un t-shirt blanc, armez-vous de votre plus beau souffle pour courir 5 km à votre rythme dans Clermont-Ferrand. Et ceci sans chrono, dans une ambiance haute en couleurs. Avec Color Me Rad, vous allez vous faire bombarder de 4 couleurs différentes, bref du body art sportif. Avec une première édition en 2015, l’évènement Color Me Rad 5k revient à Clermont-Ferrand cette année. Après 30 000 personnes en 2014, plus de 90 000 en 2015 dont 5 000 en Auvergne, le Rad Tour passera donc à nouveau par Clermont-Ferrand le dimanche 2 octobre prochain, dans le cadre de « Courir à Clermont ». Et ce, pour le plus grand plaisir des petits et grands qui vont se donner rendez-vous pour vivre un moment inoubliable, en alliant course à pied et festival de musique sous un tsunami de couleurs.

L’origine de Color Me Rad

Lancée en 2012 aux États-Unis, cette course de 5 km est inspirée de la fête nationale indienne la « Holi », une occasion de célébrer dans la couleur le passage de l’hiver au printemps. Ce concept séduit le monde entier par ses valeurs fédératrices, son positionnement ludique et son explosion de couleur.

Mais qu’est-ce que Color Me Rade 5K ?

Après 30 000 personnes en 2014, plus de 90 000 en 2015, et pas moins de 43 500 sur le premier semestre 2016, le phénomène Color Me Rad 5k continue de passionner les villes et les participants. Cette course non chronométrée est un parcours de 5 kilomètres durant lesquels les participants se font asperger de couleurs sur un parcours composé de 4 stations de couleurs pour terminer sous un arc-en-ciel de poudre ! Un festival de musique animé par les plus grands DJ’s de Fun Radio récompense ensuite tous les Rad Runners et clôt ce moment exceptionnel.

Il faut préciser pour ceux qui auraient peur des effets des couleurs sur leur santé ou l’environnement que Color Me Rad fait importer sa poudre de fécule de maïs d’Inde. Celle-ci est garantie non allergène, non inflammable et sans risque pour l’environnement. Une bonne douche et une lessive suffisent pour retirer toutes traces de couleurs sur la peau, les cheveux et les habits. L’organisation met tout en œuvre également après chaque course pour nettoyer le parcours et ramasser tous les sachets qui pourraient rester.

A qui s’adresse Color Me Rade 5K ?

A tous de 0 à 99 ans ! Color Me Rad est avant tout une course accessible et ludique. Elle offre à l’ensemble de ses participants un moment de partage, de retrouvailles et de sourires où la performance fait place au plaisir de courir. Que vous veniez seul, en famille, entre copains … Que vous soyez écolier, étudiant, jeune actif ou retraité….Que vous repreniez l’entraînement ou débutiez une activité sportive… Bref, l’objectif de Color Me Rad est de se faire plaisir. Ici, compétition et adversaires sont des mots à bannir !

Pourquoi autant de femmes dans les « Rad Runners » ?

Si on s’en réfère aux chiffres de 2015, on peut constater que le profil type du Rad Runner est une femme âgée entre 18 à 24 ans. En effet, on comptabilise 65% de femmes sur l’ensemble des étapes en 2015 et 50% des personnes sont âgées entre 18 à 24 ans. Pour certaines, cette course leur permet soit de commencer une activité physique soit de se remettre au sport. Beaucoup avouent s’entraîner avant d’y participer. Pour d’autres plus aguerries, cela leur permet tout simplement de venir courir entre bande de copines au même rythme, entre mamans ou encore en famille, juste pour se faire plaisir et revenir avec le plus de couleurs possibles et des souvenirs plein la tête.

Une course solidaire

Color Me Rad 5k by Ice-Watch est aussi une course solidaire puisqu’elle soutient l’association « Pl4Y International » dans son projet de développer de nouvelles méthodes d’enseignement, d’inclusion sociale et de prise en charge psychosociale à travers la pratique du sport. Sur l’ensemble des courses organisées en France, Color Me Rad 5K by Ice-Watch reverse, à l’association, 1€ du prix d’inscription par participant.

Inscriptions sur http://colormerad.fr/portfolio/clermont-ferrand2016/

Où et quand à Clermont-Ferrand ?
La course colorée aura lieu le 2 octobre à la Place de Jaude, à partir de 10h30 :
– 10h30 : ouverture du village
– 12h00 : 1er départ de la course
– 12h30 : début du festival réservé aux participants

Clermont-Ferrand : L’X’TREM VOLCANIQUE, samedi 17 septembre à Charade !

Le 07 septembre 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info
L’X’TREM VOLCANIQUE a ouvert ses inscriptions pour sa course d’obstacles qui aura lieu au sein du circuit de Charade, le samedi 17 septembre prochain. Pour sa 2ème édition, le défi Auvergnat se déroulera toute la journée, avec au programme 3 parcours et de nombreuses animations.

 

Qu’est-ce que l’X’TREM VOLCANIQUE ?

L’X’TREM VOLCANIQUE est un challenge d’inspiration militaire, à la fois ludique et convivial. Ouvert à tout public, l’X’TREM propose 3 courses de 1,5 km, 5 km et 10 km. Tout au long des parcours, vous devrez, tels des «Indiana Jones », courir, grimper, ramper, sauter, vous accrocher ou encore escalader afin de terminer votre course. Seuls ou en équipe, vous devrez braver les embûches,dépasser vos limites et faire preuve de solidarité. Le tout sur un dénivelé de plus de trois cent mètres.

Au programme : un entraînement rythmé, 3 parcours adaptés et un circuit animé !

Dès votre arrivée, afin d’être bien préparé à défier la nature, rien de tel qu’un échauffement en musique, pris en charge par un animateur venu motiver ses troupes. L’XTREM VOLCANIQUE vous propose ensuite de partir dans un cadre idyllique, au cœur du Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne pour courir sur l’une des 3 courses :

– à partir de 10h : L’X’TREM KIDS, un circuit de 1.5 km pour les enfants âgés de 10 à 13 ans (chaque enfant doit être accompagné d’un adulte)
– à partir de 13h : L’X’TREM FUN, un circuit de 5 km, pour les plus de 14 ans, se réalisant seul, en groupe, en famille ou entre collègues
– à partir de 13h : L’X’TREM RUN, un circuit de 10 km, pour les plus de 16 ans, se réalisant seul, en groupe, en famille ou entre collègues.

Les départs des courses se font par vagues, toutes les 10 minutes et pour encore plus d’aventure et un maximum d’adrénaline, de nouveaux obstacles naturels sont prévus ! Ainsi, dans la peau d’aventuriers venus dépasser leurs limites, c’est également dans un élan de convivialité et de solidarité que L’XTREM VOLCANIQUE vous invite  à passer une journée animée par de nombreuses prestations.

Alors… convaincus ?

Si vous souhaitez participer à cette journée, inscrivez-vous dès maintenant en vous connectant sur le site de l’événement : www.x-trem-volcanique.com

Les 500 premiers inscrits bénéficieront d’un tarif préférentiel ! Et surtout, n’oubliez pas votre tenue de sport le jour J, ainsi que votre bonne humeur et une motivation sans faille.

 

Ambert : le « Concours de Machines » met à l’honneur le vélo artisanal français

Le 15 juin 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info

Les Cycles Victoire, en association avec le magazine « 200 – le vélo autrement », relancent dans le cadre de la cyclosportive « Les Copains », le Concours de Machines. Cet événement, richesse du patrimoine cycliste français, réunira une vingtaine de constructeurs français de cycles artisanaux pendant trois jours, les 1, 2 et 3 juillet 2016 à Ambert, en Auvergne, afin de faire rayonner un savoir-faire encore trop méconnu.

Une compétition historique

Organisée de 1934 à 1949, cette compétition a permis aux artisans-constructeurs Français de faire progresser techniquement les bicyclettes, et de s’imposer comme les références mondiales. Durant la seconde moitié du XXe siècle, l’industrie du cycle a considérablement évolué. De nombreuses marques hexagonales ont délocalisé leur production tandis que d’autres ont tout simplement disparu. La construction de vélos artisanaux s’est peu à peu estompée avec l’arrivée de nouveaux matériaux comme le carbone, et le savoir-faire a disparu.

L’engouement pour le vélo artisanal

Si le vélo artisanal s’est beaucoup développé aux États-Unis ou en Grande-Bretagne au début des années 2000, le mouvement a mis plus de temps à atteindre le pays du Tour. Depuis trois ans environ, nous observons un regain d’intérêt notoire pour le vélo artisanal en France. De jeunes constructeurs se sont lancés, ce qui a eu pour effet de dynamiser ce secteur d’activité, en l’adaptant aux contraintes du cyclisme moderne.

Le déroulement du Concours de Machines

Pas moins de 20 constructeurs français seront au rendez-vous avec un vélo (la machine) spécialement conçu pour l’occasion. Chaque marque sera représentée par son « champion » qui mettra sa machine à l’épreuve du terrain sur pas moins de 363 km répartis sur les trois jours. Un jury international, composé de professionnels, historiens et techniciens du cycle, jugera chacune des créations selon différents critères: le degré d’innovation, la qualité technique, la fiabilité ou encore la proportion de pièces « maisons », françaises ou européennes.

Le public au cœur de l’évènement

L’objectif de la compétition est de faire connaitre la fabrication artisanale de cycles et de montrer au grand public qu’il existe des alternatives aux grandes séries. Les machines seront exposées après les épreuves du samedi et du dimanche sur le village de la cyclosportive « Les Copains ». Le public pourra donc observer le travail réalisé par les constructeurs et échanger avec eux. Il prendra également part aux votes et un Prix du Public sera remis.

Lyon accueille un village 100% rugby à l’occasion des finales européennes

Le 13 mai 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info

Lyon a été choisie pour recevoir les 13 et 14 mai prochains, les finales de la Champions Cup opposant le Racing 92 aux Saracens, et de la Challenge Cup entre les Harlequins et Montpellier. Afin de faire vivre une expérience 100% rugby au plus grand nombre, l’European Professional Club Rugby invite le public à se rendre sur le « Village Rugby », un lieu d’échange et de rencontre ouvert à tous, situé dans le quartier Confluence.

Le Village Rugby sera le point de rencontre idéal des fans de tous horizons mais s’adressera à tous les publics : familles, pratiquants ou encore simples curieux de passage. Un Village Rugby gratuit et de nombreuses animations seront réparties en 3 zones, 3 univers retraçants les temps forts de la vie d’un rugbyman.

Se préparer

Cette zone sera axée sur l’apprentissage du rugby et des valeurs associées au monde de l’ovalie : philosophie de jeu, respect des règles, discipline… Les visiteurs pourront découvrir les secrets de la préparation des grands sportifs grâce à des animations ludiques comme le « Rodeo Rugby » pour travailler les appuis, l’équilibre et le gainage, la « Photo plongeon », pour aplatir à la manière des champions, l' »Equalizer » pour s’essayer au placage ou encore « Marquez l’essai ». Les plus jeunes pourront également tester la précision de leur lancer de façon ludique grâce à l’atelier « Oval’Pétanque ».

Se dépasser

La quête de la performance fait partie du quotidien du rugbyman. Dans la zone « Se dépasser », le public pourra pratiquer et se transcender tout en s’amusant. Tir de précision, parcours de vitesse avec Tissot, simulateur de pénalités, ou encore terrain de rugby à toucher… autant d’ateliers pour venir se dépenser. Avec l’animation « Golden Barre », chacun pourra tenter de relever un défi de taille : toucher la barre transversale des poteaux flottants installés sur la darse et gagner de nombreux cadeaux avec Turkish Airlines.

Se détendre

Qui n’a pas déjà entendu parler de la fameuse 3ème mi-temps ? Ce temps fort sera mis à l’honneur dans cette zone festive et conviviale, où cohabiteront joie, musique et détente. Dans le truck podium, chacun pourra admirer les trophées. Espace massage, atelier maquillage et rencontres avec des champions… autant d’animations qui raviront petits et grands.

Le village sera ouvert au public le vendredi 13 mai (de 14h à 20h), le samedi 14 mai (de 10h à 20h) et le dimanche 15 mai (de 10h à 16h)

Toutes les infos sur www.epcrugby.com

Une innovation fun en Auvergne-Rhône-Alpes : la paire de raquettes luminescente

Le 15 avril 2016, par Rédaction AuvergneRhôneAlpes.info

On connaissait les randonnées de raquettes aux flambeaux se pratiquant en France et surtout au Canada, idéales pour les amateurs de nature souhaitant se régaler devant une fondue ou devant un lever de soleil dans un décor de neige . Pour ce faire, une paire de raquette, une lampe frontale ou une lampe de poche suffisaient. Mais, chers amis du futur, nous en voulons toujours plus en terme d’innovation. Voici donc la Lumio Light, une raquette photo-luminescente pour les randonnées nocturnes fabriquée par la société JMM à Thonon-les-Bains.

6 000 paires par an

Nous sommes déjà très fiers que le prototype ait été présenté au salon international du sport à Munich qui s’est déroulé du 5 au 8 février 2015. L’ISPO Munich est le salon leader international des articles de sport et de la mode sportive. En 2014, plus de 80.000 visiteurs professionnels en provenance de plus de 100 pays s’y sont rendus afin de découvrir la large gamme de produits présentée par environ 2 500 exposants, venus respectivement de 51 pays. Or la Lumio Light, puisque c’est son nom, a déjà séduit nombre de clients potentiels. L’objectif était de vendre 3 000 exemplaires d’ici fin 2016. Et à terme, ce nouveau modèle devrait représenter 10 % du chiffre d’affaires du groupe thononais. Le groupe JMM a l’ambition de produire 6 000 paires de Lumio Light par an à l’horizon 2019.

Comment ça marche ?

Cette raquette photo-luminescente agit comme une batterie. Elle se recharge par exposition à la lumière solaire, électrique ou ultraviolet en un temps maximum de 10 minutes. Une fois chargée, la Lumio Light restitue dans l’obscurité l’énergie accumulée. Ces raquettes ont une longue durée de vie, grâce aux pigments cristallins extraits de « terres rares ». L’atout est la sécurité éprouvée dans la nuit noire. Entre les essais, la mise au point, les tests (notamment sur neige par trois skieurs), le marketing…, l’investissement atteint les 15 000 euros.

Le Haut-Savoyard JMM fabrique les raquettes à neige de l’Otan

JMM a fourni depuis 2013 déjà 5 000 paires aux armées de l’Otan et équipe les armées polonaises, espagnoles et norvégiennes. Le Groupe JMM, situé en Haute-Savoie, conçoit également depuis 1990 des raquettes à neige en plastique, commercialisées sous la marque Morpho. Elles ont la particularité de s’adapter à tous les types de chaussures.

Morpho affiche un chiffre d’affaire de 500 000 euros, vend 12 000 paires chaque année et exporte 98% de sa production dans 35 pays, principalement en Finlande, aux États-Unis, en Suisse et en Italie. Les raquettes sont conçues à Thonon-les-Bains et produites dans l’usine Gepstar à la Monnerie-le-Montel, à côté de Thiers.

pressnut_raquette_nuit